Investir en bourse et gaz de schiste

Si au cours des années 2006 à 2007, la tendance boursière s’intéressait particulièrement à l’énergie renouvelable, désormais, les financiers se passionnent davantage pour l’exploitation de gaz de schiste. Ce type de gaz naturel provient des gisements de schiste sédimentaire. Le schiste est une roche présentant une structure en feuilles. Alors que les États-Unis s’engagent dans une véritable révolution énergétique en favorisant l’exploitation de ces hydrocarbures, la France a voté un texte de loi interdisant en 2011 l’exploitation de ces gaz non conventionnels. Il a fallu attendre que l’évolution technologique soit suffisamment développée pour pouvoir extraire convenablement le pétrole et le gaz de schiste.

Bénéficier des meilleurs atouts avec le pack pro :
compte CFD protégé plate-forme MT4 formation etc.

Investir dans les gaz de schistes : un marché délicat

Les démarches à accomplir pour investir dans le gaz de schistes sont assez délicates. Investir sur ce type de matière présente des risques puisque le prix du gaz s’est effondré aux États-Unis à cause de la loi de l’offre et de la demande. En analysant l’historique du cours de cet hydrocarbure, le chiffre d’affaires du Range Ressources, la société américaine de production et d’exploitation pétrolière et gazière indépendante qui a investi dans la production de gaz de schistes n’a augmenté que de 11 %. Les bénéfices de cette entreprise ont diminué de 345 millions de dollars à 12,5 millions durant l’année 2007 à 2012. Malgré la baisse du résultat, le cours des actions émises par la firme peut toujours atteindre des rendements intéressants. Nous estimons que la production des gaz de schiste profite surtout aux fournisseurs d’équipements et de services tels que les tests de production, études sismiques…

Des exemples de sociétés rentables si nous souhaitons traiter le gaz de schiste

Pour spéculer dans le gaz de schiste, nous devons investir de préférence sur l’achat direct des actions émises par des sociétés productrices. L’entreprise américaine Range Ressources qui est cotée au New York Stock Exchange exploite le plus grand champ gazier américain Marcellus Shale. Le développement des gaz de schiste intéresse surtout les fournisseurs d’équipements et de services destinés à l’industrie pétrolière. C’est pourquoi nous devons suivre régulièrement l’évolution du cours des sociétés comme Schlumberger ou Halliburton. L’entreprise Vallourec dont la principale activité consiste à fabriquer des tubes sans soudure bénéficie également de l’exploitation des énergies fossiles. 60 % de l’activité de cette société se trouvent dans le secteur pétrolier gazier.

Investir dans des entreprises françaises qui ont profité du boom des gaz de schistes

Malgré le fait que l’exploitation de cette ressource d’énergie est interdite dans l’Hexagone, de nombreuses sociétés françaises ont su tirer profit des bénéfices de cet essor. Les entreprises françaises améliorent leur productivité grâce aux avantages judicieux réalisés par l’exploitation du gaz de schiste. En partenariat avec Baker Hughes, l’entreprise de services pétroliers gaziers CGC bénéficie des rendements satisfaisants. Quant à Technip, le rachat de Stone & Webster Process Technologies, lui a permis d’atteindre un niveau record de 13,5 milliards d’euros de commande dans son carnet d’activité. Même si le permis d’exploitation des gaz de schiste a été annulé en France, le groupe pétrolier Total a investi dans 2 projets importants aux USA grâce à un partenariat avec Chesapeake Energy afin de profiter du développement rapide des valeurs en bourse du gaz de schiste. Nous pouvons bénéficier des rendements importants en achetant des actions émises par ces sociétés françaises cotées en bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *