Les frais pour boursicoter

Le trader expérimenté ou le boursicoteur doit s’acquitter de certains frais s’il souhaite spéculer sur le marché de la bourse. En effet, lorsque l’on réalise des transactions, nous constatons que des frais sont prélevés lors de nos opérations. Quelle est la nature de ces frais ? Comment optimiser nos dépenses lors de nos spéculations boursières ? Éléments de réponse à travers notre guide.

Les frais classiques pour investir en bourse

Lorsque nous spéculons en bourse, nous devons nous acquitter des frais de courtage. Il s’agit des commissions prélevées par notre opérateur financier pour sa prestation. Ces montants peuvent être proportionnels c’est-à-dire, évalués selon la taille du passage d’ordre. Nous pouvons également choisir de régler nos opérations par des frais forfaitaires. Dans ce cas, la commission est un montant fixe qui ne dépend pas de la taille de l’ordre exécuté. La seconde catégorie de frais boursiers concerne les droits de garde. Ces paiements généralement annuels peuvent être forfaitaires ou relatifs aux frais de courtage. La particularité des droits de garde des titres est que les frais peuvent varier selon le nombre de lignes et être dégressifs. Comme chaque coursier est libre de fixer ses tarifs, la popularisation des échanges et la forte concurrence rendent le boursicotage plus accessible aux particuliers. En effet, les frais en bourse ont tendance à baisser.

Boursicoter en ligne et sans frais

Il existe une solution permettant aux investisseurs de spéculer gratuitement. Cette astuce consiste à opérer sur le marché du Foreign Exchange ou Forex. Dans ce genre de situation, de nombreux traders ne paient aucuns frais de courtage ou frais de garde puisque les plateformes de trading se rémunèrent grâce au spread. Ce terme technique désigne la différence entre le meilleur prix à l’achat (BID) et le meilleur prix à la vente (ASK). De cette manière, nous pouvons boursicoter sans s’acquitter de frais supplémentaires à la bourse, à condition de trader sur un spread de 0. Des intermédiaires financiers ne perçoivent aucuns frais de commission à ceux qui respectent quelques conditions. Trader de manière totalement gratuite est souvent proposé à ceux qui possèdent un gros capital d’investissement.

Quelques conseils pour réduire les frais de trading boursier

Si nous souhaitons faire des placements, il est recommandé de souscrire à un broker en ligne. Ces portails de trading sont moins coûteux que lorsque l’on choisit d’ouvrir un portefeuille de titres en contactant notre banque. Le site de bourse virtuelle facilite nos opérations grâce à l’utilisation d’un logiciel à télécharger telles que le Meta Trader 4 ou sa version plus évoluée Meta Trader 5 (MT4 ou MT5). Le courtier virtuel nous accorde également un accompagnement gratuit lors de nos négociations. En effet, nous pouvons accéder aux informations actualisées en nous connectant tout simplement au site. De plus, le coût minimal pour opérer en bourse est plus économique comparé au tarif appliqué par le banquier ordinaire. En utilisant des brokers spécialisés pour spéculer, nous constatons que l’exécution de nos transactions virtuelles est plus rapide. Pour réduire davantage les frais de courtage, nous pouvons réaliser nos placements boursiers en nous servant des discounts brokers. Les tarifs proposés par les discounts brokers sont 2 à 5 fois moins chers que les frais pratiqués par le coursier traditionnel. Ces types de trade s’adaptent aux investisseurs débutants qui souhaitent spéculer avec moins de 10 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *